Hazebrouck : Amélie et Jennily s'épanouissent dans la mécanique et le travail du bois

2021-11-16 22:49:05 By : Ms. Pepper Zhang

Consulter le quotidien

Lille : La mort de Jacques Huard, ancien vice-président du tribunal de Lille

L'un travaille le bois chez Métalbat, le second travaille les moteurs chez la concession Peugeot. Hazebrouckoises, Jennily Constand et Amélie Moreau, formées au lycée pro des Monts-de-Flandre, sapent les préjugés sur les métiers a priori « réservés » aux hommes. Entretien croisé.

Par La Voix du Nord | Publié le 18/05/2021

- Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?

Jennily : « J'ai fait un CAP ébénisterie, suivi d'un bac en alternance technicien menuisier. Récemment, j'ai obtenu le BTS Développement et Production Bois. Je travaille chez MétalBat dans la partie agencement de M'Design. "

Amélie : « Je suis chez Peugeot depuis quatre ans, j'ai été embauchée directement après l'obtention de mon Bac Pro Maintenance des Véhicules Particuliers. "

- Qu'est-ce qui vous a donné envie de faire ces métiers ?

Amélie : « Après la 3e, je ne savais pas trop quoi faire. Je suis plutôt manuel. Je me suis rapproché de mon cousin mécanicien qui m'a fait apprécier le travail. "

Jennily : « Je n'avais pas prévu de faire de l'ébénisterie. J'ai décidé de me réorienter pour faire ce que j'aimais vraiment. Je suis « tombé » dans la menuiserie et j'ai décidé d'en faire mon métier. "

- Êtes-vous les seules femmes dans vos entreprises ?

Amélie : « Je suis la seule, oui et non. Actuellement, il y a un apprenti qui est avec moi dans l'atelier. "

Jennily : « Dans les bureaux, il y a des femmes mais dans l'atelier, je suis la seule. "

- Décrivez une journée de travail type pour nous.

Amélie : « On commence par changer. Un séquestre prend en charge le véhicule du client. Ensuite, nous l'avons mis sur le pont. Généralement, comme je suis « rapide », je m'occupe principalement des vidanges d'huile, des freins, des pneus, etc. »

Jennily : « En ce moment, je travaille sur beaucoup de cuisines : pour les étudiants ou pour équiper de nouveaux logements. Il faut faire venir la matière et la travailler : perçage, chants aplatis, assemblage. "

- Avez-vous eu des difficultés à vous intégrer ?

Amélie : « Pas du tout. Nous regardons juste mon travail. C'est vrai qu'au début, au lycée, quand j'entrais dans une classe de garçons, c'était un peu compliqué, même pour moi. Mais je suis vite devenu le "peu protégé"".

Jennily : « Je pense qu'après dix ans, on peut dire que je suis intégrée ! Je n'ai rencontré aucune difficulté, j'ai une équipe ouverte et accueillante. Nous sommes tous passionnés par le même métier. "

- Y a-t-il des inconvénients physiques ?

Jennily : « Pour les charges lourdes, nous utilisons des engins de levage, hommes et femmes. D'ailleurs, quand on regarde les chiffres de sécurité, il n'y a pas une grande différence entre ce qu'un homme et une femme sont capables de porter, ça se joue à dix kilos. "

Amélie : « La force physique se développe avec le temps ! "

- Que conseilleriez-vous aux jeunes femmes qui souhaitent se lancer ?

Jennily et Amélie : « Si les filles sont passionnées par le métier, il faut le faire, il ne faut pas avoir peur. "

Le sujet de l'article a été choisi par les étudiants en 2e année de Bac pro Maintenance des véhicules option voitures particulières (MVP) au lycée professionnel des Monts-de-Flandre à Hazebrouck : Corantin Frugier Polin, Louis Decherf, Luka Chrétien, Axel Wimmer, Jason Lignie, Jayson Dehurtevent, Hugo Darcheville, Mattéo Decorte et Vianney Broutin (de gauche à droite). Bravo à eux et à leur professeur Ian Inclan-Garcia. Merci à Amélie Moreau et Jennily Constand d'avoir accepté l'exercice.

L'opération est organisée pour la neuvième année consécutive dans le cadre d'un partenariat entre l'académie de Lille, la Fondation SNCF et le fonds de dotation La Voix du Nord. Il vise à impliquer les étudiants dans un projet journalistique visant à promouvoir la lecture. Cette année, des classes de primaire, secondaire et lycée professionnel de toute la région y participent : chacune publiera (mercredi) un article sur un thème en rapport avec les valeurs de la République.